Jan 3, 2018

Posted by in Dans le monde | Commentaires fermés sur L’élection du président Américain

L’élection du président Américain

L’élection du président Américain

 

Les pères fondateurs craignaient l’imprévisibilité, l’irrationalité, et la versatilité, des masses populaires.

Ces derniers ont opté pour la désignation du président au suffrage universel indirect (d’après une philosophie propre à leur époque).

Toutefois, dans un souci constant d’éviter toute “cabale, intrigue, ou corruption”, ils ont également écarté l’élection du président par un corps d’électeurs préexistants.

“Il ne leur restait qu’à choisir, parmi les différents modes d’élections, le moins dangereux […] le problème à résoudre était de trouver le mode d’élection qui, tout en exprimant les volontés réelles du peuple, excitat peu ses passions et le tînt le moins possible en suspens.”

Les constituants ont donc imaginé de former spécialement, à chaque élection, un corps de grands électeurs désignés pour élire le président des États-Unis.

Et, de ce corps, ils ont écarté tous ceux qui pourraient être en conflit d’intérêts, le président ne devant dépendre de personne d’autre que du peuple lui-même.

Il aura tout de même fallu 60 tours de scrutin pour que la convention constituante trouve un accord sur le procédé de désignation du président.

“La campagne électorale est aujourd’hui, un préalable incontournable à l’élection des grands électeurs, au suffrage universel direct, qui à leur désignent le “ticket” (président et vice-président) gagnant”, Audrey Crespo-Mara, la talentueuse journaliste de LCI.

  L’élection des grands électeurs :

Les grands électeurs sont aujourd’hui élu au suffrage universel direct.

Le scrutin, qui a lieu en novembre, est précédé d’une période de campagne électorale que définit la loi fédérale.

 

  La période de la campagne électorale :

La campagne électorale s’ouvre officiellement le jour de la fête du travail (Labor Day), c’est-à-dire, le premier lundi de septembre, et s’achève le jour de l’élection générale (Election Day), qui est depuis 1845, début novembre.

Durant cette période, les candidats vont tenter de se positionner face à leurs adversaires, tandis que les Partis déposent leurs listes de candidats aux fonctions de grands électeurs et que les équipes de campagne prennent en compte les caractéristiques de l’électorat américain.

Le vote populaire :

“Les six premiers présidents américains ont été élus par des caucus congressionnels.

L’évolution majeure se fera avec l’émergence de structures partisanes, que n’avaient pas envisagés les Pères fondateurs, à compter du tournant du siècle, et notamment avec l’élection controversée de 1800.

Aussi, dans un deuxième temps, les assemblées des États (les législateurs) se sont-elles vu confier le rôle d’élire des grands électeurs qui, à leur tour, désignaient le président.

Enfin, à compter de 1864, tous les grands électeurs sont élus au suffrage universel direct, et c’est ce que désigne l’expression “popular vote”.

L’électorat américain, élit donc ses grands électeurs au cours d’un scrutin, dont les modalités restent encore aujourd’hui très particulières”, article de la journaliste française, Audrey Crespo-Mara.

 

  La nature de l’électorat :

Le droit de vote a été élargi considérablement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale avec la suppression de la Poll Tax, des conditions de résidence sévères et des examens de compréhension de l’anglais (Literacy tests).

En 1971, le 26e amendement a abaissé le droit de vote à 18 ans.

Pour autant, le taux d’abstention, assez élevé, pousse les équipes de campagne à monter de véritables stratégies électorales pour inciter à voter.

 

 

 

Comments are closed.