Juil 20, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Déclaration d’impôts : la période déclarative 2019 est terminée !

Déclaration d’impôts : la période déclarative 2019 est terminée !

Déclaration d’impôts : la période déclarative 2019 est terminée !

Comment payer moins d’impôts ?

Clap de fin pour la campagne fiscale 2019 de l’IR. Le délai pour faire sa déclaration d’impôts a expiré la semaine dernière. Des solutions s’offrent aux redevables – s’exposant désormais à des pénalités de retard – qui n’ont pas encore rempli leurs obligations déclaratives. Ceux-ci peuvent toujours se manifester auprès du fisc. Il est néanmoins possible d’effectuer une demande de remise gracieuse de l’augmentation appliquée.
Tous les Français (qu’ils soient des professionnels ou des privés) sont tenus de déclarer – avant ce 20 août – leurs revenus en 2019. Même les personnes non domiciliées en France – celles disposant d’une habitation au moins dans l’Hexagone ou de rentrées d’argent de source française – doivent remplir une déclaration de revenus. Pour rappel : ceux et celles qui veulent déclarer leurs revenus sur Internet peuvent bénéficier d’un délai supplémentaire.
Vous voulez payer moins d’impôts ? C’est possible. Voici comment optimiser et défiscaliser vos prochaines déclarations de revenus.
Le contribuable doit engager des opérations de défiscalisation avant le 25 novembre. Passé cette date, il est généralement un peu difficile de profiter des réductions d’impôts et des avantages fiscaux liés aux investissements ou aux dépenses.
“Il faut alors anticiper : autrement dit, agir aujourd’hui pour payer moins d’impôt demain !”, explique Niels Court-Payen, le président de la société de gestion “A Plus Finance”.

Fiscalité : qu’est-ce qu’une niche fiscale ?

Les niches fiscales, aussi connues sous les noms de “dépenses fiscales” ou “dérogations fiscales”, sont les avantages fiscaux dont peut bénéficier le redevable afin de faire baisser ses impôts. En effet, ces dernières ont été créées à des fins d’équité fiscale ou d’incitation économique. Pour réduire sa facture fiscale en toute légalité, celles-ci permettent d’utiliser les subtilités de la législation. Les dérogations fiscales soutiennent notamment l’investissement dans l’économie réelle de quelques régions avec le mécanisme Girardin et l’investissement locatif avec des mécanismes type Pinel…
Qui peut en profiter ?
Les dépenses fiscales concernent les sociétés comme le particulier. Celles-ci permettent aux redevables de profiter d’une réduction de l’ISF – impôt sur la fortune immobilière – ou l’IR – impôt sur le revenu. Pour les redevables, l’avantage est très simple à comprendre. Il s’agit de la diminution de sa facture à l’administration fiscale ou le fisc. En ce qui concerne le gouvernement, lui également trouve un avantage à la conservation de ces mécanismes, il peut favoriser certains comportements et certaines pratiques.
Au-delà de l’avantage fiscal, “A Plus Finance” affiche une double ambition : dégager la meilleure rentabilité pour ses clients et accompagner les PME et les start-ups françaises dans leur transmission. À noter : la défiscalisation sera accordée dès l’année de souscription.

Read More
Juil 19, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur PSG : le club avance déjà d’autres solutions afin de se passer du QTA

PSG : le club avance déjà d’autres solutions afin de se passer du QTA

PSG : le club avance déjà d’autres solutions afin de se passer du QTA

Suites aux multiples révélations du Football Leaks publiées par Paname Squad PSG évoquant le fair-play financier du club de la capitale, l’UEFA a annoncé vouloir réétudier les comptes du club une nouvelle fois. « C’est essentiellement le contrat QTA, qui dérange » a annoncé le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes. Contraint par l’instance européenne, le club parisien doit composer sans son principal contrat de « nation branding » estimé à 100 millions euros par l’UEFA en 2014, le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi doit actionner d’autres leviers d’ici l’été 2019.

Fair-play financier

Attaqué par les publications de Mediapart dans le cadre du football Leaks, accusant le célèbre club de surévaluer son contrat du QTA, le club parisien a déjà riposter à ses accusations à travers les explications qu’a apporté Jean-Martial Ribes, le directeur de la communication du PSG. En effet, les dirigeants du PSG avaient riposté en apportant plus de détail sur le contrat « vu que le contrat QTA qui a débuté en 2012 n’est pas un contrat classique de sponsoring, c’est plutôt un contrat de promotion d’image « nation branding », l’UEFA a pu estimer le contrat à 100 millions d’euros en 2014. Grâce à cette estimation, le club a pu dresser tous ces plans financiers ».
Selon Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG, l’UEFA pourrait imposer l’arrêt du contrat de promotion de l’image du Qatar, financé par l’office du tourisme du Qatar, QTA, à partir de juin 2019. Toutefois, vu que le président du PSG a pris la décision de faire appel au tribunal arbitral du sport, l’UEFA a donc décidé d’attendre le verdict du TAS avant d’entamer son examen des comptes du PSG.

Comment pouvoir continuer sans le contrat QTA ?

Le directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc, assure que le club parisien possède une part de trading des joueurs, mais encore, il est en train de rechercher un nouveau partenaire maillot dont la grande société Nike avec qui, ils sont en train de négocier pour pouvoir revaloriser leur contrat. En outre, les droits de la Ligue 1 et de la Ligue des champions vont certainement augmenter afin de pouvoir faire l’équilibre avec le contrat du QTA.
Le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, a tenu à préciser que les règles de l’UEFA doivent être modernisées, « elles sont trop surjectives ». En outre, les règles strictes de l’UEFA bloquent complètement l’investissement. « Depuis le rachat des actions du PSG en 2011, le club a payé prés d’un milliard d’euros de charge, alors que ce n’est pas le cas des autres équipes européennes » a précisé, le dirigeant du club parisien.

Read More
Juil 12, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Le complexe sportif du Qatar, le grand luxe

Le complexe sportif du Qatar, le grand luxe

Le complexe sportif du Qatar, le grand luxe

C’est la quatrième fois en cinq ans que le club parisien le Paris Saint Germain présidé par Nasser Al Khelaïfi, séjourne dans le fameux complexe sportif pour leur stage hivernal. Occupant les hôtels les plus luxueux de Doha, le club PSG profite de tout le confort et de tout le luxe de l’Aspire Zone.

Le Qatar a choisi d’investir dans le sport

L’émir Tamim bin Hamad Al Thani, le jeune souverain du Qatar, a préféré miser sur le sport en diversifiant l’économie de son pays, au lieu de se focaliser sur les réserves pétrolières du Qatar.
L’état gazier a fait du sport sa vitrine. En effet, le Qatar a investi dans le secteur sportif comme un moyen de mieux véhiculer l’image de l’émirat à travers le monde. Aider par l’expert de la communication, Jean Martial Ribes, le directeur de la communication du QSI et récemment du PSG, l’émir n’a pas lésiné sur les moyens afin de promouvoir l’image du Qatar. Surtout, après que le pays s’est retrouvé isoler par le blocus imposé par ses voisins (l’Arabie saoudite, les Emirates arabes unis, Bahreïn et l’Egypte). Accusé sans preuves du quartet d’avoir financé des groupes terroristes, le Qatar espère redorer son image grâce à ces investissements dans le domaine sportif.
En plus de l’achat du célèbre club parisien qui est présidé par l’ami d’enfance et le bras droit de l’émir, Nasser Al Khelaïfi, le Qatar mise gros sur l’organisation de la coupe du monde de 2022. En outre, l’émir a voulu équiper Doha d’un des plus grands complexes sportifs au monde, l’Aspire Zone.

Le fameux complexe l’Aspire Zone

Le petit émirat peuplé de seulement 2.4 millions d’habitants, ne possède pas de grande équipe de football. Toutefois, l’émir vise à initier les qataris au sport en construisant le fameux complexe sportif, mais aussi grâce à l’Académie de l’Aspire Zone. Ce dernier, est un endroit qui accueille plusieurs clubs sportifs du monde entier afin de s’entraîner, dans les meilleures conditions, dans l’un des 10 terrains de football. Dans le complexe de 250 hectares de superficie, vous ne trouverez pas que des terrains de football, mais aussi toute une clinique sportive équipée par les meilleurs appareils. Nombreux sportifs sont venus se refaire une santé dans la clinique « Aspetar ».
À quelques pas de la clinique vous pouvez apercevoir le Khalifa Stadium, qui s’est refait une beauté avec les travaux de rénovation afin de s’adapter aux demandes de la FIFA.
L’Aspire Dome qui est la construction la plus imposante du complexe sportif de Doha, est le siège de l’Aspire Academy. Une construction futuriste bleue.
L’Aspire Dome est constitué de plusieurs petits stades qui peuvent accueillir tous les sportifs, des footballeurs aux basketballeurs en passant par les handballeurs voir même des boxeurs. Ces enceintes ont une capacité qui peuvent atteindre jusqu’à 1200 places. Mais encore, au cœur de l’Aspire Dome vous pouvez trouver toute une tribune destinée à l’athlétisme.

Read More
Juil 8, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Football Leaks : les joueurs du PSG s’agacent pour le fake news

Football Leaks : les joueurs du PSG s’agacent pour le fake news

Football Leaks : les joueurs du PSG s’agacent pour le fake news

Depuis quelques jours, le club parisien subit une campagne d’acharnement médiatique qui vise à ternir l’image du club français. En effet, après l’affaire du soupçon de truquage du match PSG-l’Etoile Rouge de Belgrade le début du mois d’octobre, et les rumeurs portant sur le fair-play financier, arrivent maintenant les pseudos « Révélations » des football Leaks, qui continuent de secouer le célèbre club parisien, qui est en plein préparation de la Ligue des champions pour essayer d’assurer la qualification du club pour les huitièmes du final.

Des informations publiées sans détails

Alors que les joueurs sont en plein matches de Ligue 1, ainsi que les multiples matches décisifs de la Ligue des champions, les médias français dont PSG Paname Squad, ont publié des informations sur le club de la capitale, exaspérant ainsi l’entraîneur ainsi que quelques joueurs du PSG.
Plus d’un mois, et les rumeurs n’arrêtent pas de pleuvoir en continu sur le club parisien, entre fair-play financier, fichage ethnique des joueurs, et polémique sur le contenu des contrats et de la fameuse prime éthique perçu par les joueurs pour qu’ils saluent leurs supporters. Que des informations publiés sans détails provoquant des malentendus, ont poussé les joueurs de Nasser Al Khelaifi, de sortir de leur silence afin d’apporter de la lumière sur l’affaire.

Les joueurs sont agacés par ses fausses informations

En bon capitaine d’équipe du PSG, le défenseur brésilien, Thiago Silva a préféré répondre sur les propos diffusés dans le reportage d’envoyé spécial sur France 2 le 8 novembre dernier, en postant sur son compte d’Instagram, le raccourci de l’émission portant le titre « Thiago Silva touche 33.000 euros pour remercier les supporters après les matchs » en le qualifiant de fausse information « Fake News ». De son coté, le célèbre joueur brésilien Neymar a republié le post en commentant, « c’est devenu ma routine… ». En outre, le plus cher joueur de l’histoire a aussi commenté la publication sur Instagram de Globo Esporte, le média brézilien « Je ne sais pas ce qui est le pire, ceux qui répondent à ces fausses informations ou la source. Informez-vous avant de publier, bande d’idiots. Je suis vraiment fatigué par ces médias mal intentionnée. Je remercie Dieu pour cette patience qu‘il m’a donné ».
Pour la conférence de presse la veille du match, dans le cadre de la Ligue 1, du PSG face à l’équipe monégasque, l’entraîneur du club parisien a eu droit à une vague de question portant sur les dernières révélations des Football Leaks. Thomas Tuchel a répondu simplement « Pour moi, ce sujet ne concerne ni moi, ni l’équipe, ni le staff. Ma tâche est d’assurer l’entraînement et le management du groupe. Toutes ces révélations ne nous influencent pas » avant d’ajouter « Je ne sais pas, je m’en moque, je ne suis pas la police. Je ne veux pas que mon équipe perde de l’énergie sur ces sujets pas importants ».
Depuis le 2 novembre dernier, le PSG a choisi de répondre aux différentes accusations par l’intermédiaire de son directeur de communication Jean-Martial Ribes, ainsi que le directeur général délégué du club, Jean Claude Blanc. Le président du club parisien, Nasser Al Khelaïfi, discret de nature, n’a pas voulu répondre à toutes ces rumeurs.

Read More