Juin 20, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Réduire ses impôts : comment faire ?

Réduire ses impôts : comment faire ?

Réduire ses impôts : comment faire ?

Aujourd’hui, il existe plusieurs astuces pour réduire son impôt : investir dans le cinéma, investir dans l’immobilier, investir dans les PME ou les start-up… Les impôts peuvent quelquefois avoir un impact important sur les budgets des investisseurs. Voici quelques pistes à explorer.

Investir dans l’immobilier

Plusieurs dispositifs de défiscalisation – dispositif censi-bouvard, dispositif Pinel, dispositif LMNP/ LMP, dispositif Malraux, dispositif Monuments historiques – permettent d’avoir un bien immobilier tout en bénéficiant d’une minoration d’impôt. On donne l’exemple du dispositif Pinel – dispositif de réduction d’impôt accordé aux particuliers suite à un investissement immobilier locatif dans le neuf – qui consiste en une minoration d’impôt en raison de l’acquisition d’un logement que l’investisseur fait construire, d’un logement faisant l’objet de travaux de réhabilitation, d’un logement en l’état futur d’achèvement, d’un logement neuf…
L’attribution de la minoration d’impôt est conditionnée au fait que :
– Les ressources du contribuable ne dépassent pas un certain plafond.
– Le logement se situe dans une zone B1, A bis ou A.
– L’investisseur s’engage à louer le bien immobilier pendant 5, 10 ou 15 ans.
Les autres dispositifs qui donnent droit à une réduction d’impôt :
– Le statut de LMP – loueur en meublé professionnel – offrant une fiscalité très avantageuse.
– La loi monuments historiques qui, en contrepartie de l’acquisition d’un monument classé, offre un avantage fiscal.
– La loi Malraux permettant de réduire son impôt en investissant dans l’ancien – des maisons ou des appartements réhabilités situés sur des sites patrimoniaux remarquables.
– La loi Bouvard offrant une minoration d’impôt de 15 % du montant de l’investissement.

Investir dans le capital d’une petite et moyenne entreprise – PME

Le fait d’investir dans le capital d’une petite et moyenne entreprise permet de bénéficier d’une minoration d’impôt pouvant aller jusqu’à 46 % – avec certains investissements – dans la limite de 150 millions d’euros pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune et de 75 millions d’euros pour les personnes célibataires.
Aujourd’hui, il existe plusieurs formules pour investir dans des PME en bénéficiant d’un avantage fiscal. Le contribuable – qu’il soit professionnel ou particulier – peut placer son argent soit “en direct” en souscrivant au capital d’une petite et moyenne entreprise, soit à travers des fonds spécialisés – FCPI ou FIP. Ces investissements peuvent se cumuler dans la limite d’un plafond. Ils ont le même régime fiscal. A Plus Finance – une société de gestion indépendante spécialisée dans le capital risque – a consacré plus de 150 500 euros au financement de 70 PME françaises innovantes pour les accompagner dans leur transmission ou leur développement. Ce groupe gère depuis plus de quarante ans des FIP et des FCPI. Il investit dans l’économie réelle à travers des actifs non cotés. A Plus Finance annonce avoir franchi en 2018 la barre de 965 000 euros d’encours conseillés.

Read More
Juin 18, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Investir au capital de PME

Investir au capital de PME

Investir au capital de PME

Entrer au capital – autrement dit, acheter des actions – d’une start-up ou d’une PME (petite et moyenne entreprise) à fort potentiel spécialisée dans l’environnement, la santé ou le numérique est un excellent moyen de diversifier son patrimoine.
Devenir actionnaire d’une petite et moyenne entreprise européenne ou française non cotée est, aujourd’hui, accessible aux investisseurs particuliers grâce à une mise de départ – à partir de 200 euros – assez faible. Mais cet argent doit être bloqué pendant sept ans au moins, jusqu’à la vente de la PME ou de la start-up ou la revente de ses parts à un autre investisseur. Dans le deuxième cas, la société de gestion A Plus Finance peut vous aider à trouver des co-investisseurs. Celle-ci est présente dans les métiers du financement des start-up et des PME, de l’immobilier, du cinéma et de la multigestion. Elle se positionne comme un spécialiste du capital développement – Private Equity – et du capital risque – Venture Capital. Ces savoir-faire maîtrisés en interne permettent une gestion des supports d’investissement globale.

Investir au capital de start-up ou de PME permet ainsi de bénéficier d’un fort avantage fiscal. Mais cela peut être extrêmement risqué du fait du nombre élevé de faillites des petites sociétés. En effet, il faut que la start-up ou la PME capitalisée respecte certaines conditions, pour avoir droit à l’avantage fiscal : compter un nombre limité de salariés – un effectif moins de 350 personnes -, être en phase de démarrage ou d’amorçage…
A Plus Finance confirme sa mue vers l’institutionnel. Ce groupe, qui a franchi la barre de 870 000 euros d’encours sous gestion, a consacré en 2018 plus de 70 500 euros au financement de 55 petites et moyennes entreprises françaises pour les accompagner dans leur transmission.

Réduire son impôt sur le revenu (IR) : il est encore temps d’agir !

Investir dans une petite et moyenne entreprise donne le choix entre plusieurs avantages fiscaux. Ce mécanisme autorise à déduire de son impôt sur le revenu (IR) 60% des sommes investies ou retenues, dans la limite de 120 millions d’euros. En contrepartie, les parts doivent être conservées huit ans au moins.
Vous pouvez également bénéficier d’une réduction de votre impôt de solidarité sur la fortune (ISF) à hauteur de 36 % du versement dans la limite de 150 millions d’euros pour un couple soumis à une imposition commune ou de 75 millions d’euros pour une personne célibataire. Soit une réduction maximale de 32 millions d’euros ou de 16 millions d’euros.
En outre, pour profiter de l’avantage fiscal – excepté dans certains cas (cession ou invalidité en raison d’un pacte d’associés, décès…) modifiés par la loi Macron adoptée le 20 août 2016 -, vous devez conserver vos parts huit ans au moins.

Read More
Juin 12, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Investir dans la forêt : un placement risqué, mais avec une forte rentabilité

Investir dans la forêt : un placement risqué, mais avec une forte rentabilité

Investir dans la forêt : un placement risqué, mais avec une forte rentabilité

Investissement financier encore méconnu par une grande majorité de français, investir dans la forêt est un moyen efficace afin de diversifier son épargne. Comment et quand investir ? Grâce à l’intervention du directeur général de la société de gestion A Plus Finance, vous aurez tout le mode d’emploi de ce type de placement assez rentable qui est parfait pour toute transmission.

Investir dans la forêt

Très souvent transmise durant un héritage, la forêt peut constituer un placement financier à tout épargnant qui cherche à diversifier son patrimoine. L’investisseur peut soit acquérir des parcelles de forêt en direct soit souscrire dans des placements collectifs comme les sociétés d’épargne forestière ou les groupements fonciers forestiers, soit de posséder un compte d’investissement forestier et d’assurance. Ce dernier est plutôt réservé aux propriétaires qui ont souscrit soit une partie soit toute la surface forestière qui est assurée du risque de tempête.
La somme à investir autorisé est égal à 2 500 euros par hectare couvert de forêt. Ces montants investis sont exonérés à hauteur de 75 % d’impôt de solidarité sur la fortune. En outre le droit de mutation est à titre gratuit.

Le rendement de l’investissement

Certes, le risque ce type de placement est assez important puisque à tout moment la forêt peut partir en fumée à cause des catastrophes naturelles, toutefois, il est assez rentable. Il est important que l’investisseur effectue le bon choix de la nature des plantations afin d’éviter d’augmenter le risque.
Selon la société de gestion indépendante A Plus Finance, investir dans la forêt peut rapporter entre 3 et 4 % par an. Néanmoins, les revenus des coupes sont bien espacés dans le temps.
Il est important de mentionner que la valeur de la forêt varie selon le prix du sol, de la nature, de la densité et de la localisation du boisement. En effet, le prix du bois peut se vendre à 15 000 euros l’hectare.
Investir dans la forêt est aussi une opportunité d’avoir votre argent disponible, si vous trouvez un acheteur. Néanmoins, il faut savoir que l’avantage fiscal est accordé seulement à l’entrée si et seulement si l’investisseur conserve les terrains durant 15 ans ou pendant 8 ans pour les sociétés d’épargne forestière et les groupements fonciers forestiers.

Read More
Juin 4, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Les avantages des placements dans les PME

Les avantages des placements dans les PME

Les avantages des placements dans les PME

Au cours de ces dernières années, l’État a mis en place un grand nombre de plans afin d’encourager les investisseurs à réaliser des placements dans des PME. Quels sont les avantages des investissements dans les entreprises de types PME ?

Les avantages des placements des PME

Le placement dans les fonds propres dans une entreprise, selon la loi de finance en France, permet à l’investisseur de profiter des avantages fiscaux assez intéressants. En effet, l’investisseur peut profiter d’une réduction d’impôts pouvant atteindre 18 % de la somme investie.
Si le contribuable était imposable à l’ISF jusqu’au mois de juin 2017, il pourrait aussi profiter d’une réduction d’impôts à hauteur de 50 % du montant investi avec un plafond d’investissement de 45 000 euros. Néanmoins, cette réduction a été supprimée à cause du remplacement de l’impôt sur la fortune par l’impôt sur la fortune immobilière en 2018.
En outre, le placement dans une PME peut aussi être une manière de faire fructifier son épargne. En effet, ces dernières années, nous avons observé une diminution des rendements de différentes produits d’épargne en France comme le livret A, le compte d’épargne logement ainsi que l’assurance-vie. Par conséquent l’épargne n’est plus un investissement intéressant, vu sa faible rentabilité. Malgré que l’investissement dans les PME n’est pas un placement sans risque toutefois, il pourra réaliser un effet levier permettant d’avoir d’intéressantes plus-values.

Comment investir dans les PME ?

Plusieurs moyens ont été mis en place afin de faciliter ce type de placement aux investisseurs particuliers comme les plateformes de crowdfunding ou aussi le placement participatif. L’État a apporté des réformes au niveau de la réglementation afin qu’investir dans les PME devient beaucoup plus accessible.
Selon la société de gestion A Plus Finance, depuis janvier 2016, les investisseurs particuliers peuvent profiter de la déduction des intérêts empochés les pertes subies dans le cas d’un prêt.
Actuellement, les prêts qui sont pris autant qu’un investissement participatif peuvent rapporter entre 4 et 12 % par an. Toutefois, il est important de rappeler qu’afin de limiter les risques de perte, l’investisseur doit multiplier les placements sur plusieurs projets en diversifiant son portefeuille.
Selon l’expert de l’investissement dans les PME au sein de la société de gestion indépendante A Plus Finance, placer des capitaux dans une entreprise permet à l’investisseur de vivre une aventure entrepreneuriale. En effet, en devenant actionnaire, le contribuable prendra du plaisir à participer dans la vie de l’entreprise.

Read More