Juin 18, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Investir au capital de PME

Investir au capital de PME

Investir au capital de PME

Entrer au capital – autrement dit, acheter des actions – d’une start-up ou d’une PME (petite et moyenne entreprise) à fort potentiel spécialisée dans l’environnement, la santé ou le numérique est un excellent moyen de diversifier son patrimoine.
Devenir actionnaire d’une petite et moyenne entreprise européenne ou française non cotée est, aujourd’hui, accessible aux investisseurs particuliers grâce à une mise de départ – à partir de 200 euros – assez faible. Mais cet argent doit être bloqué pendant sept ans au moins, jusqu’à la vente de la PME ou de la start-up ou la revente de ses parts à un autre investisseur. Dans le deuxième cas, la société de gestion A Plus Finance peut vous aider à trouver des co-investisseurs. Celle-ci est présente dans les métiers du financement des start-up et des PME, de l’immobilier, du cinéma et de la multigestion. Elle se positionne comme un spécialiste du capital développement – Private Equity – et du capital risque – Venture Capital. Ces savoir-faire maîtrisés en interne permettent une gestion des supports d’investissement globale.

Investir au capital de start-up ou de PME permet ainsi de bénéficier d’un fort avantage fiscal. Mais cela peut être extrêmement risqué du fait du nombre élevé de faillites des petites sociétés. En effet, il faut que la start-up ou la PME capitalisée respecte certaines conditions, pour avoir droit à l’avantage fiscal : compter un nombre limité de salariés – un effectif moins de 350 personnes -, être en phase de démarrage ou d’amorçage…
A Plus Finance confirme sa mue vers l’institutionnel. Ce groupe, qui a franchi la barre de 870 000 euros d’encours sous gestion, a consacré en 2018 plus de 70 500 euros au financement de 55 petites et moyennes entreprises françaises pour les accompagner dans leur transmission.

Réduire son impôt sur le revenu (IR) : il est encore temps d’agir !

Investir dans une petite et moyenne entreprise donne le choix entre plusieurs avantages fiscaux. Ce mécanisme autorise à déduire de son impôt sur le revenu (IR) 60% des sommes investies ou retenues, dans la limite de 120 millions d’euros. En contrepartie, les parts doivent être conservées huit ans au moins.
Vous pouvez également bénéficier d’une réduction de votre impôt de solidarité sur la fortune (ISF) à hauteur de 36 % du versement dans la limite de 150 millions d’euros pour un couple soumis à une imposition commune ou de 75 millions d’euros pour une personne célibataire. Soit une réduction maximale de 32 millions d’euros ou de 16 millions d’euros.
En outre, pour profiter de l’avantage fiscal – excepté dans certains cas (cession ou invalidité en raison d’un pacte d’associés, décès…) modifiés par la loi Macron adoptée le 20 août 2016 -, vous devez conserver vos parts huit ans au moins.

Read More
Juin 12, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Investir dans la forêt : un placement risqué, mais avec une forte rentabilité

Investir dans la forêt : un placement risqué, mais avec une forte rentabilité

Investir dans la forêt : un placement risqué, mais avec une forte rentabilité

Investissement financier encore méconnu par une grande majorité de français, investir dans la forêt est un moyen efficace afin de diversifier son épargne. Comment et quand investir ? Grâce à l’intervention du directeur général de la société de gestion A Plus Finance, vous aurez tout le mode d’emploi de ce type de placement assez rentable qui est parfait pour toute transmission.

Investir dans la forêt

Très souvent transmise durant un héritage, la forêt peut constituer un placement financier à tout épargnant qui cherche à diversifier son patrimoine. L’investisseur peut soit acquérir des parcelles de forêt en direct soit souscrire dans des placements collectifs comme les sociétés d’épargne forestière ou les groupements fonciers forestiers, soit de posséder un compte d’investissement forestier et d’assurance. Ce dernier est plutôt réservé aux propriétaires qui ont souscrit soit une partie soit toute la surface forestière qui est assurée du risque de tempête.
La somme à investir autorisé est égal à 2 500 euros par hectare couvert de forêt. Ces montants investis sont exonérés à hauteur de 75 % d’impôt de solidarité sur la fortune. En outre le droit de mutation est à titre gratuit.

Le rendement de l’investissement

Certes, le risque ce type de placement est assez important puisque à tout moment la forêt peut partir en fumée à cause des catastrophes naturelles, toutefois, il est assez rentable. Il est important que l’investisseur effectue le bon choix de la nature des plantations afin d’éviter d’augmenter le risque.
Selon la société de gestion indépendante A Plus Finance, investir dans la forêt peut rapporter entre 3 et 4 % par an. Néanmoins, les revenus des coupes sont bien espacés dans le temps.
Il est important de mentionner que la valeur de la forêt varie selon le prix du sol, de la nature, de la densité et de la localisation du boisement. En effet, le prix du bois peut se vendre à 15 000 euros l’hectare.
Investir dans la forêt est aussi une opportunité d’avoir votre argent disponible, si vous trouvez un acheteur. Néanmoins, il faut savoir que l’avantage fiscal est accordé seulement à l’entrée si et seulement si l’investisseur conserve les terrains durant 15 ans ou pendant 8 ans pour les sociétés d’épargne forestière et les groupements fonciers forestiers.

Read More
Juin 4, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Les avantages des placements dans les PME

Les avantages des placements dans les PME

Les avantages des placements dans les PME

Au cours de ces dernières années, l’État a mis en place un grand nombre de plans afin d’encourager les investisseurs à réaliser des placements dans des PME. Quels sont les avantages des investissements dans les entreprises de types PME ?

Les avantages des placements des PME

Le placement dans les fonds propres dans une entreprise, selon la loi de finance en France, permet à l’investisseur de profiter des avantages fiscaux assez intéressants. En effet, l’investisseur peut profiter d’une réduction d’impôts pouvant atteindre 18 % de la somme investie.
Si le contribuable était imposable à l’ISF jusqu’au mois de juin 2017, il pourrait aussi profiter d’une réduction d’impôts à hauteur de 50 % du montant investi avec un plafond d’investissement de 45 000 euros. Néanmoins, cette réduction a été supprimée à cause du remplacement de l’impôt sur la fortune par l’impôt sur la fortune immobilière en 2018.
En outre, le placement dans une PME peut aussi être une manière de faire fructifier son épargne. En effet, ces dernières années, nous avons observé une diminution des rendements de différentes produits d’épargne en France comme le livret A, le compte d’épargne logement ainsi que l’assurance-vie. Par conséquent l’épargne n’est plus un investissement intéressant, vu sa faible rentabilité. Malgré que l’investissement dans les PME n’est pas un placement sans risque toutefois, il pourra réaliser un effet levier permettant d’avoir d’intéressantes plus-values.

Comment investir dans les PME ?

Plusieurs moyens ont été mis en place afin de faciliter ce type de placement aux investisseurs particuliers comme les plateformes de crowdfunding ou aussi le placement participatif. L’État a apporté des réformes au niveau de la réglementation afin qu’investir dans les PME devient beaucoup plus accessible.
Selon la société de gestion A Plus Finance, depuis janvier 2016, les investisseurs particuliers peuvent profiter de la déduction des intérêts empochés les pertes subies dans le cas d’un prêt.
Actuellement, les prêts qui sont pris autant qu’un investissement participatif peuvent rapporter entre 4 et 12 % par an. Toutefois, il est important de rappeler qu’afin de limiter les risques de perte, l’investisseur doit multiplier les placements sur plusieurs projets en diversifiant son portefeuille.
Selon l’expert de l’investissement dans les PME au sein de la société de gestion indépendante A Plus Finance, placer des capitaux dans une entreprise permet à l’investisseur de vivre une aventure entrepreneuriale. En effet, en devenant actionnaire, le contribuable prendra du plaisir à participer dans la vie de l’entreprise.

Read More
Juin 2, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Les bonnes raisons pour investir directement dans une PME

Les bonnes raisons pour investir directement dans une PME

Les bonnes raisons pour investir directement dans une PME

Durant l’année 2016, prés de 41 % des entreprises françaises ont affiché une hausse de leur chiffre d’affaires. Pour en arriver là, il lui aura fallu financer la croissance économique des PME. Notamment grâce à l’investissement des contribuables particuliers en plaçant une partie de leur patrimoine afin de s’associer au développement de l’entreprise.
Investir directement dans une entreprise PME afin d’avoir un potentiel de gains conséquent, séduit largement les investisseurs français. Certes, les avantages fiscaux qu’offre l’État aux investisseurs participent à l’élan des investissements dans les PME. Toutefois, c’est l’envie de soutenir des valeurs qui encouragent les investisseurs afin d’investir directement dans le capital d’une société.
Quelles sont les vraies raisons qui poussent les contribuables particuliers à investir dans une PME ?

Soutenir le dynamisme des entreprises

Selon la société de gestion indépendante, A Plus Finance, investir directement dans une entreprise permet de fournir les différentes ressources financières nécessaires au développement de celle-ci.
Surtout quand les établissements bancaires ne trouvent pas les intérêts à financer la croissance économique de certaines entreprises.
Par conséquent, investir directement dans une société relève d’un acte militant, puisque l’investisseur soutien et encourage l’entrepreneuriat et des projets porteurs d’innovation environnementale ou social.
Il est important de mentionner que le placement financier s’associe d’un apport plus personnel : en expérience, en temps, en relations et en compétences.

Pour fructifier son épargne

Généralement investir dans les entreprises présente un rendement potentiel qui est supérieur à celui des grandes entreprises. Positionnées sur des marchés de niche, les PME sont beaucoup plus flexibles et rapides dans le contexte économique.
En effet, sur les 5 dernières années, l’indice de référence boursier pour les ETI et les PME a nettement progressé pour atteindre 39 %, contre les 12 % pour le CAC 40, l’indice des grandes sociétés.
Il est important de noter que l’échelle de développement d’une PME diffère de celle d’une grande entreprise. En effet, doubler son chiffre d’affaires quand on réalise que 3 millions d’euros, est plus facile que quand une entreprise en génère 20 milliards.
Les PME ainsi que les startups illustrent parfaitement ce type de croissance à deux vitesses.
Néanmoins, comme a mentionné le responsable des investissements chez la société de gestion A Plus Finance, il est conseillé de prendre toutes ses précautions lors de l’investissement. Malgré que le secteur est assez dynamique, il peut connaître des variations à la baisse ou à la hausse.

Read More
Mai 23, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Réduction d’impôt pour l’investissement dans les PME

Réduction d’impôt pour l’investissement dans les PME

Réduction d’impôt pour l’investissement dans les PME

Investir dans le capital d’une entreprise ou dans des fonds spécialisés comme les FCPI et FIP, peuvent
permettre à l’investisseur de profiter d’une réduction au niveau de l’impôt sur le revenu. En effet, malgré
qu’investir dans une entreprise de type PME n’est pas dénué de risques, cet investissement offre un grand
nombre d’avantages. Toutefois, il est important que l’investisseur prenne quelques précautions comme
dans son choix de la société bénéficiaire.
Grâce aux conseils en or du président et co-fondateur de la société de gestion indépendante spécialisée
dans l’investissement des PME, A Plus Finance vous saurez tous sur ce type de placement.

Les avantages fiscaux des placements dans les PME ?

L’un des avantages d’investir dans une PME est la fiscalité attractive. Un contribuable investit dans une
petite et moyenne entreprise soit afin d’augmenter le capital de la PME soit lors de sa création. Un tel
investissement permet sous certaines conditions à une diminution d’impôt sur le revenu. Toutefois, cette
réduction n’est pas accordée pour un simple rachat des parts.
En apportant de tel avantage fiscal aux investisseurs particuliers, le gouvernement vise à encourager le
développement des petites structures en les dynamisant grâce aux apports de capitaux essentielles pour la
croissance financière des PME.
Il est important de rappeler que les PMI et PME sont bien le moteur de l’économie nationale grâce à la
création de richesse, mais aussi d’emplois.
Si l’investisseur est assujetti à l’ISF, il pourrait profiter d’une réduction d’ISF pouvant atteindre 50 % du
montant investis. Toutefois, avec la suppression de cet impôt, cet avantage fiscal n’est plus d’actualité.
En revanche, si le contribuable est redevable de l’impôt sur le revenu, il peut bénéficier d’une réduction
de son impôt de 18 % de la somme engagée. Il est important de mentionner que le plafond est fixé à 9 000
euros pour une seule personne et à 18 000 euros pour le couple soumis à une imposition commune.
Néanmoins, une même souscription ne permet pas à l’investisseur de cumuler deux réductions.
Afin de profiter de cet avantage fiscal, il faut respecter un certain nombre de conditions. Certains
concernent l’entreprise alors que d’autres concernent l’investisseur lui-même.

Les règles à respecter

Selon le responsable des investissements dans les PME chez la société de gestion indépendante A Plus
Finance, l’investisseur doit maintenir ses titres durant au moins cinq ans. Dans le cas échéant, il est tenu à
rembourser la réduction d’impôt sur le revenu obtenue. En outre, la souscription doit obligatoirement se
faire en numéraire. Puisque la loi exclut l’achat d’actions sur un autre marché secondaire.

Read More
Jan 14, 2019

Posted by | Commentaires fermés sur Qu’est-ce qu’une société d’investissement ? Quel est son rôle ?

Qu’est-ce qu’une société d’investissement ? Quel est son rôle ?

Qu’est-ce qu’une société d’investissement ? Quel est son rôle ?

Lorsque un investisseur de fond ou d’une sicav, décide à cause de son manque d’expérience dans le marché financier ou un manque de temps, de déléguer la gestion de son épargne à des professionnels dans le marché, il doit se diriger obligatoirement vers une société de gestion de portefeuille. Une société de gestion comme A plus Finance, qui a plus de 20 ans d’expérience dans le marché boursier, est une société d’investissement qui permet de gérer l’épargne de plusieurs clients mis en commun et le placé dans plusieurs marchés selon un plan d’investissement bien défini à l’avance.

Gestion des portefeuilles

Une société de gestion, gère aussi les portefeuilles individuels pour le compte d’investisseurs particuliers voir même institutionnels dans le cadre de mandats de gestion. Bien sûr la gestion ce fait en contrepartie d’une rémunération dont les commissions de gestion, mais aussi les frais de souscription.
Les investisseurs ont ainsi accès à tout l’expérience et l’expertise du professionnel toute en garantissant une meilleure diversification du niveau des risques.
Parmi les avantages d’opter pour une société de gestion, l’investisseur pourra avoir accès à des techniques de gestion ainsi qu’à des marchés qui sont inaccessibles pour les investisseurs.
Toute société de gestion est contrôlée et suivie par l’AMF ou Autorité des marchés financiers. En effet, les sociétés de gestion évoluent dans un cadre strictement réglementé. En outre, elles doivent impérativement respecter les règles strictes de bonne conduite tout en veillant sur le seul intérêt du client.

La réglementation qui régit les sociétés de gestion

L’AMF, et plus précisément la direction de la gestion d’actifs de l’autorité des marchés financiers, est chargée de fournir l’agrément aux sociétés de gestion tout en assurant le suivi et le contrôle de chaque société. En outre, l’AMF accompagne, les professionnels dans le marché financier en publiant régulièrement des guides pratiques.
Donc toutes sociétés de gestion de portefeuille sont suivies par l’AMF. En effet, ces prestataires de services d’investissement gèrent des investissements collectives.

Qu’est-qu’une gestion collective ?

La gestion de placements collectifs ou gestion collective dont le FIA ou OPCVM, c’est la gestion de plusieurs portefeuilles collectifs.
En effet, un placement collectif est généralement composé de plusieurs épargnes mis en communs par différents investisseurs et il est géré par un gestionnaire de portefeuille spécialisé. La société de gestion pourrait utiliser ces sommes d’argent afin d’acquérir des instruments financiers comme des obligations ou des actions, selon les objectifs et le plan d’investissement établi par la société de gestion. Toutefois, une société de gestion telle que A Plus Finance, peut exercer d’autres activités comme la gestion de portefeuilles individuels pour des clients particuliers ou institutionnels.

Read More