Déc 2, 2018

Posted by in Dans le monde | Commentaires fermés sur Le capital-risque, levier du développement des PME

Le capital-risque, levier du développement des PME

Le capital-risque, levier du développement des PME

Levée de fonds : qu’est-ce qu’un business angel ?

Les business angels sont des particuliers aisés qui investissent leurs fonds personnels dans un petit nombre de jeunes entreprises. Les business angels interviennent en amont que les capital-risqueurs. Ils investissent dans toutes sortes d’entreprises, et non seulement dans la haute technologie. Les business angels rentrent généralement au conseil d’administration ou de surveillance de l’entreprise financée et, à ce titre, jouent un rôle de conseil, mais aussi de censeur. Ces investisseurs se rémunèrent en cas de sortie de l’entreprise : vente ou entrée en bourse. Ils cherchent à aider d’autres entrepreneurs à réussir, mais aussi à faire fructifier leur capital investi.

Les business angels apportent généralement le capital amorçage au sens anglo-saxon du terme, c’est-à-dire le capital nécessaire pour les toutes premières étapes du développement de l’entreprise. Ces apports sont habituellement modestes et peu liquides comparés aux investissements en capital-risque.
Le nombre d’investisseurs de proximité a beaucoup augmenté en France depuis quelques années. Les business angels appartiennent principalement à trois catégories : d’anciens entrepreneurs de plus de 50 ans qui souhaitent investir leur capital et aider de jeunes créateurs d’entreprises, des entrepreneurs encore jeunes ayant revendu leur entreprise et souhaitant à nouveau s’impliquer fortement dans un projet, d’anciens cadres supérieurs de grandes entreprises ayant bénéficié de plans de stock options.

Les FIP, pour accéder au marché avec une fiscalité favorable

L’activité des business angels est en plein développement en France. L’Association France Angels fédère 70 réseaux dont 58 réseaux géographiques. Ce nombre devrait continuer à croître. Le nombre de business angels référencés par France Angels est passé de 800 à 4 900 en l’espace de six ans. Tanguy de la Fouchardière, le président de France Angels, prévoit d’atteindre le chiffre de 30 000 business angels référencés d’ici fin 2019.

On trouve diverses associations de business angels fédérées, pour la plupart, par France Angels :
– des clubs de business angels organisés sur une base essentiellement géographique, tels que Paris Business Angels, une structure associée à la Mairie de Paris qui encourage les investissements dans la région parisienne ;
– des groupements de business angels autour d’écoles d’ingénieurs, comme Centrale Business Angels, HEC Business Angels, et XMP Business Angels qui regroupe les anciens élèves de Polytechnique et de ses écoles d’application devenus business angels ;
– des regroupements thématiques, dont France Angels a suscité l’émergence, à côté des réseaux régionaux : logiciels, santé, cleantech, média, intelligence économique et aérospatial.

La société de gestion “A Plus Finance” gère depuis plus de dix ans des FIP (Fonds d’investissement de Proximité), des FCPI (Fonds commun de placement dans l’innovation) et trois fonds de fonds. Cette dernière cherche à se distinguer de ses concurrents avec des produits gérés dans le cadre d’une approche prudente. Elle est présente dans les métiers de l’immobilier, du cinéma, du financement des PME et de la multigestion. A Plus Finance est l’un des acteurs indépendants les plus actifs du Capital Investissement en Europe.

Comments are closed.