Oct 13, 2018

Posted by in Finance | Commentaires fermés sur Le capital-risque : un financement efficace de l’innovation sur le long terme

Le capital-risque : un financement efficace de l’innovation sur le long terme

Le capital-risque : un financement efficace de l’innovation sur le long terme

Le capital-risque, levier du développement des PME

L’importance de l’identification et de la mesure adéquate du risque chez les PME est liée au fait que le risque en question permet de définir les termes et conditions de financement que devront respecter ces entreprises dans l’obtention de fonds externes. Ces conditions varieront selon qu’il s’agit d’un financement de type obligataire (prêt) ou provenant de capital-actions. Le financement obligataire permet au bailleur de fonds de détenir certains droits sur l’entreprise pour s’assurer que celle-ci respecte ses engagements financiers dans les termes et les délais prévus, alors que le financement par actions permet à l’investisseur de réaliser un rendement incertain proportionnel à la performance de l’entreprise. On comprend alors que le rendement attendu sur des actions est supérieur à celui qu’attendent les créanciers dans leurs transactions avec une même PME. Au-delà de la détermination du risque des PME, la fixation de ce taux de rendement demeure problématique à cause des difficultés d’application associées aux modèles traditionnels d’évaluation des actifs financiers dans le cas des sociétés fermées. On a souvent recours à des chartes de taux de rendement définis par des investisseurs expérimentés.

Les éléments suivants amènent les investisseurs à exiger des rendements nettement plus élevés pour ces placements que pour les bons du trésor, qui demeurent les investissements les moins risqués :
– le manque de négociabilité des titres des PME ;
– le contrôle souvent minoritaire cédé aux investisseurs externes ;
– la taille des entreprises et le fait qu’elles sont dépendantes de leur environnement et qu’elles font face à un risque commercial parfois important ;
– le risque d’affaires qu’elles présentent.

Les sociétés de gestion

À titre indicatif, une étude réalisée en Australie a montré que pour un rendement de 9 % obtenu des bons du Trésor, que l’on considère comme l’actif le moins risqué, un investisseur pouvait exiger un rendement de 15 % pour l’achat de titres de grandes sociétés industrielles peu risquées (blue chips), entre 25 et 30 % pour les titres de sociétés fermées relativement matures et entre 50 et 60 % pour des titres de sociétés fermées aux premiers stades de leur développement.
La société de gestion “A Plus Finance” soutient les entreprises dans leur développement. Elle dégage la meilleure rentabilité pour les souscripteurs de ses fonds.
Dans un contexte de gestion de risques, les dirigeants des PME devraient se préoccuper surtout des troisième et quatrième éléments de la liste ci-dessus puisque ce sont les deux seuls sur lesquels ils peuvent intervenir.
Les sociétés de gestion, aussi connues sous le terme global de PSI, sont des établissements de crédit ayant obtenu un agrément de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) pour fournir des services d’investissement.
A Plus Finance (une société de gestion indépendante) se positionne comme un spécialiste du capital développement et capital risque. Pour chacun de ses métiers, elle a mis en place des équipes de gestion dédiées, composées exclusivement de professionnels de leur domaine.

Comments are closed.