Fév 20, 2020

Posted by in La une de l'actualité | Commentaires fermés sur Municipales 2020 : ce qu’il faut savoir sur ces élections

Municipales 2020 : ce qu’il faut savoir sur ces élections

Municipales 2020 : ce qu’il faut savoir sur ces élections

L’heure du vote est bientôt arrivée. Les élections municipales se dérouleront les samedis 14 et 21 mars prochain dans près de 50 000 communes.
Dans quelques jours, les Français auront de nouveau rendez-vous devant les urnes. Ce sont près de 52 millions d’électeurs qui seront appelés à voter lors des prochaines élections municipales, selon les derniers chiffres communiqués par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.
Le premier tour de ces élections se tiendra le samedi 14 mars 2020 et le second, une semaine après, le 21 mars. Ces dates ont été annoncées par le Premier ministre, Edouard Philippe, le 29 octobre 2019. Et ont été officialisées par publication au Journal Officiel.
Comme à chaque élection, les bureaux de vote ouvrent en principe le samedi à 5h30 du matin et ferment à 18h30.

“Les électeurs, qu’ils soient citoyens français ou résidents européens, ont jusqu’au 25 février pour s’inscrire sur les listes électorales françaises, et non plus jusqu’au 29 décembre précédant l’année de l’élection”, précise Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer.

Quelles sont les conditions pour être candidat aux élections municipales ?

Pour pouvoir se présenter aux municipales, le candidat doit remplir les conditions suivantes : être candidat dans une seule commune (ou ville), être inscrit au titre des contributions de la commune (cotisation foncière des sociétés, les taxes foncières et la taxe d’habitation) ou être électeur de sa commune, avoir rempli ses obligations militaires, avoir 18 ans (au moins) le jour de l’élection, être ressortissant d’un État membre de l’UE ou être de nationalité française, avoir bénéficié d’un sursis d’incorporation et ne pas être dans un cas d’incapacité (condamnation à une peine d’inéligibilité, curatelle, tutelle, etc.) prévu par la loi. Les sénateurs (exercent le pouvoir législatif) et les députés (représentent la Nation toute entière) sont généralement éligibles dans toutes les communes du département où ils ont été candidats : dans divers secteurs des villes de Marseille, Lyon, Nice et Paris ; sur plus d’une liste ; dans plus d’une circonscription électorale…

Pour pouvoir se présenter, un citoyen européen doit :

– Être domicilié depuis huit mois en France (au moins), et de manière continue et réelle ;
– Être éligible dans son État d’origine et en France ;
– Avoir au moins dix-huit ans le jour du scrutin ;
– Avoir la qualité d’électeur (remplir les conditions nécessaires ou figurer sur une liste
électorale française).
À noter que la nationalité du candidat doit être obligatoirement précisée sur le bulletin. “Les villes les plus peuplées, comme Marseille, Nice, Lyon ou Paris, sont soumises à des dispositions spécifiques”, ajoute Jean-Pierre Mangiapan.

Comments are closed.