Juin 24, 2019

Posted by in Finance | Commentaires fermés sur Placement : investir dans l’assurance-vie

Placement : investir dans l’assurance-vie

Placement : investir dans l’assurance-vie

Les fonds de placement à risque ou aussi appelé (FCPR), conçus pour investir dans des entreprises non cotées, sont des fonds destinées à un certain nombre d’investisseurs, essentiellement des épargnants avertis ou des professionnels.

Selon la société de gestion indépendante A Plus Finance, seulement quelques produits s’adressent à des investisseurs plus larges. Toutefois, depuis la loi d’août 2015, décrété par Macron, les fonds de placement à risque se développent notamment via l’assurance-vie.

L’assurance-vie

Les compagnies ont longtemps voulu proposer ce type de fonds à leur épargnant au niveau de leurs contrats d’assurance-vie. En effet, en cas de décès de l’épargnant ou rachat, la compagnie doit garantir la liquidité du placement effectué en non-coté.

Dorénavant, la loi d’août 2015 autorise la compagnie d’assurances de transmettre les titres de l’épargnant au héritier au lieu de rembourser du cash, en laissant le choix à l’héritier soit de garder ces titres ou de les revendre.

Depuis, trois compagnies d’assurances en lancé leur offre, BNP  Paribas grâce à Idinvest Stratégic Opportunities, Axa grâce au fonds Next Croissance, CNP assurances grâce à son offre CNP Peps. 

Selon A Plus Finance, la société de gestion indépendante, ces compagnies ont référencé dans leur contrat des supports qui sont accessibles aux souscripteurs à partir de 1000 euros. En outre, ils proposent pour d’autres souscripteurs plus aisés un contrat haut de gamme qui peut atteindre des centaines de milliers d’euros.

Les avantages de ces placements

Ces placements peuvent demander des frais annuels entre 4 à 5 % par an. En outre, ils peuvent demander un délai de blocage allant de 4 à 5 ans. Au-delà de ce délai, les compagnies d’assurances peuvent garantir la disponibilité des fonds pour les différents épargnants. C’est l’un des avantages que peuvent proposer ce type d’investissement.

Néanmoins, du côté des avantages fiscaux ce sont les lois de fiscalité de l’assurance vie qui s’appliquent sur ce type de contrat. En effet, l’épargnant profite d’une imposition qui est allégée après 8 ans de souscription. Si l’épargne est placée dans un compte-titres, le fonds de placement à risque donne alors droit à une exonération de la plus-value après 5 ans.

Selon le directeur général de Spirica, un fonds de placement à risque acquis via un contrat d’assurance-vie n’est fiscalement intéressant que lorsqu’il est souscrit en direct.

Comments are closed.